Au terme de la rencontre des présidents des Conférences épiscopales du monde sur la protection des mineurs, le 24 février 2019, le pape François a proposé 8 points à développer dans la lutte contre le fléau de la pédophilie dans l’Église. Particulièrement sensibilisée à la nécessité d’un accueil de qualité fait aux personnes victimes, Comme Une Mère Aimante retient notamment le sixième point :

Accompagner les personnes victimes d’abus : Le mal qu’elles ont vécu laisse en elles des blessures indélébiles qui se manifestent également par des rancœurs et des tendances à l’autodestruction. L’Église a donc le devoir de leur offrir tout le soutien nécessaire en recourant à des experts dans ce domaine. Écouter, je me permets cette expression : ‘‘perdre du temps’’ dans l’écoute. L’écoute guérit le blessé et nous guérit aussi nous-mêmes de l’égoïsme, de la distance, du ‘‘cela ne me regarde pas’’, de l’attitude du prêtre et du lévite dans la parabole du bon samaritain.

 

Pour retrouver les 7 autres points d’attention cliquer ICI

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Publier des commentaires